Coût des charges de chauffage dans une copropriété

Les copropriétés à chauffage collectif paient un peu plus de 10 euros de chauffage par mètre carré par an.

La région parisienne est la plus chère de France en chauffage à cause des frais de livraison et des frais d’abonnement.

Les copropriétés de Province paient environ 1,5 euro de chauffage par an de moins qu’à Paris (record en région Paca grâce au climat).

Les charges de copropriétés qui concernent le chauffage prennent en compte le coût du combustible et l’entretien.

L’entretien du chauffage d’une copropriété se fait soit sur la base de contrats de maintenance basiques soit avec des contrats qui incluent le remplacement des pièces cassées.

A priori ces derniers types de contrats d’entretien de chauffage de copropriétés permettent à celles-ci de faire des économies sur la facture globale.

Déménagement d’ entreprise

La dépense immobilière moyenne d’une entreprise en Europe est estimée à 13900 euros par salarié par an.

Le loyer compte pour 80% du coût immobilier d’une entreprise.  L’immobilier est le second poste de dépense d’une entreprise après les salaires.

Souvent, en quittant le centre-ville pour la banlieue, proche ou un peu moins proche, on peut diviser ce coût par 2 ou 4.

A Paris les entreprises paient en moyenne 450 euros/m/an. En première couronne le prix de l’immobilier tombe à 300 euros et en deuxième couronne à 200 euros. Continuer la lecture de Déménagement d’ entreprise

Obtenir facilement un crédit-relais

Les banques semblent redonner plus facilement des crédits-relais. L’obtention d’un crédit relais est devenue plus simple si le logement correspond à une demande et si son prix de vente correspond à celui du marché.

A l’inverse d’un prêt classique, le prêt relais ne s’amortit pas: on rembourse seulement les intérêts mensuellement, tous les 3 mois ou à la fin du prêt. Le capital est remboursé lors de la vente du bien. Continuer la lecture de Obtenir facilement un crédit-relais

Hausse ou baisse des prix de l’ immobilier en 2010 ?

Les prix des logements anciens en France devraient rester stables en 2010 selon la Fnaim qui affirme que les prix des logements anciens ont baissé de 1,4% au 1er trimestre 2010 par rapport au 4ème trimestre 2009. La Fnaim affirme que les prix des logements anciens sont aujourd’hui proches de leur niveau de l’automne 2005.

Les prix montent en Ile de France d’après la Fnaim (+7,6% entre le 4e trimestre 2009 et les 3 premiers mois de 2010) et dans l’ouest (+3,4%) et le sud-ouest (+2,4%).

Les prix de l’immobilier  sont en baisse dans le nord et est (-5,5%), le centre, les Alpes (-3,1%) et le sud-est (-0,6%).

D’autres organisations professionnelles de l’immobilier pronostiquent une hausse des prix de l’immobilier. Ainsi Century 21 estime une hausse de 1,09% des prix dans l’ancien avec Century 21 (entre 1% et 3% sur l’année).

D’autres encore comme le Crédit Foncier estiment que l’immobilier va baisser (3% en moyenne en 2010, avec des hausses de 1% à 3% en centre-ville – Paris- et des baisses de 5% à 10% dans les zones touchées par la crise.  )

La cacophonie de ces prévisions sur le prix de l’immobilier est peut-être explicable par le fait qu’elles se font sur les promesses de vente.

Les statistiques des notaires se font elles une fois les ventes d’immobilier réalisées.

Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au Logement  a promis de proposer  « à terme des statistiques à l’échelle d’une rue », sur l’avis du rapport rendu récemment par le Conseil national de l?information statistique (CNIS).