Conditions APL

Conditions APL. Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’ APL, l’aide personnalisée au logement ?

L’ APL est l’allocation versée à l’accédant pour réduire les mensualités d’emprunt de son prêt immobilier ( prêt conventionné ou prêt d’accession sociale). Pour pouvoir bénéficier de l’ APL, le logement doit constituer la résidence principale du demandeur.

L’ APL est accordée aux personnes ne bénéficiant ni de l’allocation de logement sociale ALS ni de l’allocation de logement familiale ALF.

Conditions pour bénéficier de l’ APL

Documents pour prêt immobilier

Pour toute demande de prêt immobilier, on doit fournir au moins les documents suivants:

  • justificatif d’ identité (copie de carte d’ identité et du livret de famille)
  • justificatif de revenus (bulletins de salaire des  3 derniers mois ou bilan des 3 dernières années)
  • justificatif de revenus fonciers , retraite, pensions
  • relevés de compte des 3 derniers mois
  • dernier avis d’ imposition et dernière déclaration de revenus (notamment opur déterminer le droit éventuel à un prêt à taux 0 ou d’accession sociale)
  • tableau d’amortissement des prêts en cours
  • copie du contrat de mariage (ou jugement de divorce ou pacs)
  • copie du titre de propriété (si on est déjà propriétaire)
  • 3 dernières quittances de loyer
  • RIB

Ne pas fermer son PEL

Un PEL est un bien précieux qu’il ne faut jamais clôturer.

Au delà de 10 ans, la prime du PEL est figée mais l’épargne continue à fructifier. Les PEL ouverts de janvier 1997 à juin 1998 rapportent encore 2,17% après impôts (ils ont + de 12 ans) et contributions sociales.

Le rapport d’un PEL est donc élevé par rapport aux nouveau produits financiers. Continuer la lecture de Ne pas fermer son PEL

A quel taux renégocier un crédit immobilier ?

Les taux de crédit immobilier n’ont jamais été aussi bas. Depuis novembre 2008, les crédits ont enregistré une baisse supérieure à 1,55 point. Les meilleurs profils peuvent espérer décrocher un crédit hors assurance d’environ 3,30 sur 15 ans.

On peut donc essayer de renégocier un crédit avec sa banque même si celle-ci traîne des pieds. En changeant de banque, on peut ramener à 20 ans le coût d’un cré »dit de 25 ans et économiser ainsi 35% même si il y a des frais.

Attention aux indemnités de remboursement anticipé qui peuvent être élevées à moins d’en avoir négocié la suppression lors de la souscription du prêt.

Attention ausi aux frais de dossier du crédit et de mise ne place de la nouvelle garantie.

En général, on considère qu’une renégociation de prêt est intéressante quand l’écart entre l’ancien et le nouveau taux est au moins de 1,2 point. Pour un prêt obtenu à 4,70%, cela revient à obtenir un prêt à un nouveau taux inférieur à 3,50%.