Bien estimer le coût de ses travaux immobiliers

Un achat dans l’ancien implique des travaux de rénovation plus ou moins conséquents. Mieux vaut donc en connaître le coût avant de solliciter un crédit… ou gare aux mauvaises surprises !

coût travaux immobiliersLe bien de vos rêves est à portée de main mais, pour être sûr de pouvoir l’acquérir, il vous faut être certain de pouvoir payer les travaux nécessaires. Si vous ne respectez pas quelques règles d’or, la facture risque vite de vous coûter un bras.

Nous ne pouvons pas chiffrer le coût des travaux directement sans savoir quoi changer, modifier… Nous vous proposons quelques ordres de grandeur.

Votre logement est en bon état, mais vous souhaitez y apporter votre touche en bon artiste que vous êtes (lavabo design, bruler cette moquette d’une autre époque en la remplaçant par le dernier parquet à la mode), sachez qu’il faut compter entre 100€ et 700€ le m² selon vos exigences (ces chiffres sont valables pour des modifications peu poussées). Si vous voulez vous lancer dans une modification profonde de votre logement compter au minimum 1000€/m², votre immobilier sera à la hauteur de vos attentes. Même si ça compte plus cher, il reste préférable de faire appel à des professionnels pour ce genre de travaux. Vos qualités de bricoleurs ne sont pas mis en doute, mais il serait dommage de commettre des erreurs et, ainsi par la suite augmenter votre coût de rénovation. Après tout on ne s’improvise pas plombier, démolisseur de l’extrême…

Professionnels oui, mais avant tout commerçants et ça a un coût !!

Avant d’entamer tout nouveau chantier, effectuez plusieurs contre-visites du bien avec des professionnels du bâtiment pour être sûr de ne pas passer à côté de rénovations nécessaires. N’hésitez pas non plus à établir des devis de plusieurs sociétés différentes. Prévoyez également des imprévus liés aux retards de livraisons, retards dans l’avancement du chantier et ainsi de suite.

Les aides financières

Plusieurs dispositifs existent pour réduire votre coût de travaux. En général les travaux doivent concerner votre résidence principale, que vous soyez propriétaire ou locataire. Sous certaines conditions, vous bénéficiez actuellement d’un taux de TVA réduit de 10 % ( au 1er janvier 2014). Il existe par ailleurs plusieurs aides si vous investissez pour améliorer le bilan énergétique de votre logement et ainsi baisser votre coût : le crédit d’impôt en faveur du développement durable avec un plafond de dépense de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple, et l’éco-prêt à taux 0 pour un montant maximum de 30 000 € sont les plus courants.

Enfin l’Agence nationale de l’habitat (Anah) accorde plusieurs subventions pour des travaux réalisés dans des logements construits il y a au moins quinze ans, vous réaliserez un gain de coût sur vos travaux.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.