Augmentation des loyers en France au premier semestre 2014

Au premier semestre 2014, les loyers se sont vu légèrement augmenter. Cette hausses reste néanmoins inférieure à l’inflation de l’immobilier.

En moyenne, le montant des loyer à augmenter de l’ordre de 0.6 % durant ce premier semestre, c’est surtout le cas pour les grandes locations, avec notamment une hausse de 5.7 % pour les 4 pièces et même un augmentation de 6.9% pour les 5 pièces et plus. Si l’on compare ses chiffres avec l’inflation (qui est à la hauteur de +0.7%), cette augmentation de loyer n’est pas ressentie c’est même un recul de 0.1 %.

Tout cela s’explique avec le contexte particulier de l’économie. En effet, il y a une baisse de la demande de location ce qui a fait augmenter le nombre de logements vacant à +12%.

augmentation des loyersA Paris, les loyers augmentent sensiblement

Les loyers parisiens ont également augmentés de de +0.28% mais couplé avec l’inflation baisse de -0.4%. Cette baisse est d’ailleurs constatée pour de grandes agglomérations comme Bordeaux (-0.5%), Strasbourg (-1.6%) et même Toulouse qui enregistre une baisse de -3.4%.

En revanche, des villes comme Nantes et Lyon, ont eu l’effet inverse avec des augmentations respectives de 1.3% et 0.7%.

On constate que de moins en moins de baux ont été signé par les jeunes locataires (48%). A la même période, l’année précédente ils représentaient 50.3%. Cela s’explique par le manque d’emploi ou de salaire représentatifs, les jeunes préfèrent ne pas déménager ou carrément rester dans le domicile familial en attendant que la tempête économique ne passe.

En revanche, les jeunes retraités sont de plus en plus enclin à déménager.

Les propriétaires changent de professions

Au niveau de l’achat de propriété, ce sont les employés et les ouvriers qui ont le plus investi dans les biens immobiliers comparé à l’année dernière. En effet, 1/5 des nouveaux propriétaires sont issus de cette catégorie de profession. Le reste est partagé entre les cadres supérieurs et les différentes professions libérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.