Les pièges de l’investissement immobilier

Les pièges de l'investissement immobilierUn investissement immobilier peut très vite ne pas être rentable.

Pour tenter d’éviter une perte d’argent lors d’un investissement immobilier, il faut garder la tête froide quand on achète et éviter notamment les erreurs suivantes:

Piège numéro 1 d’un investissement immobilier: ne considérer que le loyer

Le loyer d’un bien immobilier donne le la du rendement d’un investissement mais il faut tenir compte du turn-over des locataires qui entraîne souvent des travaux d’entretien. Il est donc prudent de tenir compte d’une absence de loyers d’au minimum 1 ou 2 mois tous les 2 ou 3 ans.

Attention aussi à l’environnement du bien immobilier qui si par exemple est vieux, aura du mal à se louer si un immeuble neuf est à côté.

Piège numéro 2 d’un investissement immobilier: ne pas compter ni examiner les charges immobilières

Non seulement les charges de l’immeuble (concierge par exemple) pèsent sur la rentabilité brute du bien immobilier mais elles peuvent aussi décourager le locataire. La taxe foncière aussi est à évaluer précisément avant d’acheter.

Piège numéro 3 d’un investissement immobilier: ne chercher que des biens immobiliers en parfait état

Là aussi tout est question de calcul. Certes un bien en parfait état aura moins de réparations à subir mais un bien immobilier dans un état moyen pourra avoir une sacrée remise de prix à l’achat et dans certaines mesures, les travaux pourront être déductibles des impôts ce qui au final rapportera plus qu’un bien en excellent état.

Piège numéro 4 d’un investissement immobilier: acheter de l’immobilier loin de chez soi ou dans une zone qu’on ne connaît pas

L’investissement immobilier nécessite de connaître exactement l’emplacement et son fonctionnement. N’achetez pas d’immobilier dans un endroit dont vous ne connaissez rien. Acheter là où l’on sait que la boulangerie est bonne ou que le supermarché est propre permet de mieux « vendre » au locataire sans compter qu’on est plus au courant d’éventuels travaux d’infrastructure ou des migrations de populations: un appartement situé dans une zone sans école ou sans familles jeunes n’a pas la même valeur locative qu’un appartement situé dans une zone près d’une école très fréquentée.



 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.