L’annonce des mesures de Valls pour le logement

Manuel Valls, l’actuel Premier ministre s’est entretenu la semaine dernière avec les professionnels de la construction ainsi que de la banque pour préparer des mesures pour le logement adaptées à tous.

Sylvia Pinel, ministre du Logement, était également présente et a expliqué qu’il était d’ordre prioritaire de produire rapidement des logements, mais aussi de s’empresser d’effectuer toutes les rénovations énergétiques des actuels logements pour répondre aux attentes des Français. Et cela permet également de faire fonctionner l’économie.

les mesures de Valls pour le logementLe président du FPI (Fédération des promoteurs immobiliers) s’est réjouit de cette réunion à Matignon car il a senti une véritable implication de M. Valls dans la crise que traverse l’immobilier. D’ailleurs la plupart de ces professionnels sont tous unanimes sur l’envie du gouvernement de faire avancer les choses sans pour autant pénaliser qui que ce soit.

Les mesures pour le logement équitables

Une des premières mesures qui a été annoncée avant cette réunion était le nouveau prêt taux zéro (PTZ). D’ailleurs dans la foulée les professionnels de l’immobilier ont pu s’entretenir avec les professionnels du secteur bancaire pour justement s’accorder sur un délai supplémentaire dans le crédit immobilier. Certaines fédérations, dont le FPI, sont pour que la banque octroi des crédits échelonnés sur 25 années, ce qui ne se fait plus ou quasiment plus.

Certains autres sont pour une TVA à 5.5 % sur tous les types de travaux, c’est le cas de Capeb, et évidemment la mise en place d’un crédit bancaire à très faible taux pouvant réunir Livret A et LDD afin d’aider un grand nombre de ménages à payer les coûts de travaux qui sont parfois énormes.

Rappelons que pour le moment la construction de nouveaux logements est très compliquée, avec notamment un nombre de mises en chantier d’immobilier neuf qui s’est effondré passant à un niveau historiquement bas avec seulement 312 000 mises en chantier de mai 2013 à mai 2014, ce qui est bien loin des objectifs du gouvernement qui s’est mit comme objectif 500 000 par an.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.