Les abus des syndics poussent à une grande vigileance

Depuis 2 ans, l’UFC Que Choisir a signalé que de nombreux abus étaient constatés de la part des syndics de copropriétés. Ceux-ci, en effet, n’hésitent pas à utiliser des méthodes parfois illégales, ce qui désole les différentes associations.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi ALUR en matière d’immobilier, les syndics ont nettement augmentés leur grille tarifaire. Ils justifient d’ailleurs cette augmentation à cause de la loi ALUR.

UFC Que Choisir, en partenariat avec l’ARC (association de responsables de copropriété), révèle également que cela serait pas moins de 70 % des syndics qui commettraient des abus en tout genre.

abus syndicsDes abus de prix

La loir ALUR prévoit de passer en compte séparé les coûts de syndics, d’ici 2018. Actuellement en forfait unique, la plupart des syndics vont ou sont passés rapidement en compte séparé, afin d’avoir un surcoût avantageux.

Dans les « packages » forfaitaires, les abus de prix sont toujours constatés depuis 2 années consécutives. De plus, les forfaits proposés par les syndics, donnent des avantages commerciaux immobilier fictifs et augmentent les prestations particulières, ce qui fait vite monter la note du particulier. Du coup, bon nombre de prestations sont masquées par des prestations incluses dans le forfait.

Le syndics pratiquent des clauses abusives voire même illicites

En moyenne, l’étude réalisée par l’UFC Que Choisir, relevait 17 clauses abuses ou illicites par contrats de syndics. Ces clauses concernent généralement les doubles rémunérations et les facturations illégales qui augmentent la charge financière des syndics de copropriétaires.
Les prestations exceptionnelles, sont pour elles, facturées par rapport à la durée et à l’intervenant, ce qui fait vite grimper la note. Des plus, les syndics n’hésitent pas à facturer les prestations particulières à prix parfois exorbitants. Il est donc urgent pour le gouvernement, de plafonner, par décret, ces prestations.

Il est donc de priorité générale d’accélérer la publication des différents décrets de la loi ALUR et ainsi, de sanctionner les syndics qui abusent.
Vous pouvez retrouver également quelques points sur le changement des contrats de syndics suite à la loi ALUR.

Retrouvez plus de détails sur la question des abus de syndics avec Jean-Marc Morandini:

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.