Immobilier: c’est aussi la « crise » pour les élus de Paris

C’est n’est un secret pour personne, obtenir un logement social à Paris c’est la chose la plus dure à faire. Sachez qu’il vous faudra au minimum 42 mois d’attente pour espérer décrocher le fameux sésame. En 2013 par exemple ce sont pas moins de 150 000 dossiers de logements sociaux qui ont été déposés à la Mairie de Paris avec uniquement 12 000 réponses favorables ce qui représente seulement 8%.

Cela n’empêche pas quelques personnes « hautement placées » de s’accaparer certains de ces logements qui ne leurs sont pas destinés.

des élus profitent de logements sociauxLogements sociaux pour tous et pour eux aussi !!

Il faut savoir qu’un élu touche environ 4 186 euros brut par mois soit environ 3 600 euros net, c’est pourquoi dans ce cas là il y a un problème d’éthique et d’humanité de ces personnes. Ils prennent la place d’une famille qui pourrait en avoir le plus besoin.

Certains élus n’hésitent pas à parler de précarité de leurs mandats ce qui est assez « culotté » et exagéré.

La rareté des logements sociaux parisiens aggrave d’autant plus la situation car des milliers de personnes attendent, pendant que d’autres se servent.

Problème dans tout ça? Les appartements ont été acquis de façon légale et il est donc impossible d’expulser ces élus, si ils ne renoncent pas de leur propre gré au logement.

La Mairie de Paris a fait voter une charte déontologie sur ce domaine, et les élus n’ont que quelques mois pour tous la signer, mais ce soucis de légalité réduit considérablement le champs d’action de l’Hôtel de Ville qui ne peut mettre à la porte ces locataires.

Il y a donc un véritable problème de conscience de la part de certains élus résidant dans des logements sociaux. Évidemment certains ont cerné le problème et ont volontairement déménagé ou du moins en instance de déménagement, même si parfois les raisons ne sont pas pour celles espérées (c’est l’exemple d’une conseillère qui déménage d’ici juillet 2014 pour des raisons familiales). A croire que la France n’est plus une famille, les problèmes des uns ne sont pas ceux des autres, quelle ironie surtout pour des élus de la République…

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.