Baisse des prix immobiliers en 2014

Le prix moyen des biens immobiliers en France a baissé d’environ 1.7 % sur 1 an. C’est ce qui a été observé par l’indice INSEE. En revanche par rapport au trimestre précédent, seule une baisse des appartements a été observée avec -0.4%, les prix des maisons ont augmentés de 0.3%  (constaté au 23 avril 2014). Mais en détail que représente cette baisse des prix immobilier en 2014?

Des évolutions par départements

Il est à noter qu’en Ile-de-France, au dernier trimestre 2013, le prix des logements anciens ont baissés sensiblement (-1.9% pour les appartements et -1.2% pour les maisons). En province, une baisse est enregistrée, sur à peu près la moitié des appartements, un tiers sont en hausses et le reste en stabilité constante.
baisse immobilier 2014En généralité, quasiment la moitié des départements ont notés une évolution inversée entre le 3ème et 4ème trimestre 2013, c’est à dire que les départements qui enregistraient des hausses de prix au 3ème trimestre ont vu les prix diminuer au dernier trimestre 2013, lorsque ceux qui constataient une diminution se sont retrouvés avec une augmentation des prix, c’est l’exemple des Hautes-Alpes qui a vu une baisse d’environ 5% alors que la tendance était à la hausse au trimestre précédent. Au contraire des départements comme la Sarthe ou l’Eure-et-Loire voient les prix progresser alors qu’ils diminuaient.

Dans une moindre mesure, le prix des maisons par départements a évolué en changeant de sens entre les deux derniers trimestres. La Loire voit ses prix orientés à la baisse alors qu’au trimestre antérieur la tendance était à la hausse contrairement à la Côte d’Or qui constate l’effet inverse.

Différence entre grandes villes pour une baisse généralisée

A l’échelle des grandes villes comme Lille, Marseille, Montpellier, Rennes… la tendance est à la baisse par rapport à l’an passé. Des villes comme Strasbourg, Toulon ou Bordeaux voient une hausse allant de 0.2% à 3.5%. Les prix de villes comme Lyon, Nantes, Nice restent stables en général.

En conclusion, que signifient ces baisses?

D’une manière générale, les variations de prix restent faibles du fait d’un marché immobilier « à risque » et ces tendances ne sont pas aussi significatives que l’on pense. En revanche, il sera intéressant de voir sur la durée si ces tendances perdureront ou non. Les grandes villes « résistent » plus que les petites villes.

723 000 ventes ont été réalisées 2013 ce qui représente une hausse 3%. 2014 laisse présager une hausse encore plus importante avec 726 000 sur 1 an fin janvier.

Cette baisse des prix immobilier en 2014 n’est donc pas généralisées mais peut aider à « relancer » ce marché instable qu’est le marché immobilier. Retrouvez tous les conseils pour payer moins d’impôts lors de votre achat de logement ainsi que toutes les taxes qui vous attendent lors de l’achat d’un bien immobilier.

Voici un tableau récapitulatif de cet article avec les principales villes de France:

VILLEPRIX (en euros)ÉVOLUTION SUR 1 AN
Amiens2000-17.2%
Bayonne2600-1.6%
Besançon1870+0.9%
Bordeaux2960+0.2%
Caen2000-1.2%
Clermont-Ferrand1610-6.0%
Dijon2090-5.5%
Grenoble2280-1.5%
Lille2920-2.5%
Lyon3230-0.3%
Mulhouse1040-8.4%
Metz1690-7.9%
Montpellier2620-1.6%
Marseille2390-1.5%
Nice3680-0.3%
Nîmes1660+3.0%
Nancy1880+4.8%
Nantes2620+0.2%
Orléans1950-0.8%
Paris8140-1.5%
Poitiers1600+4.3%
Reims2140+5%
Rennes2330-1.7%
Rouen2260-9.4%
Saint-Étienne1120-5.7%
Toulouse25000%
Tours2170+4.0%
Toulon2270+3.5%

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.